Contre la privatisation d’Aéroports de Paris

Privatisation ADP

Non à la privatisation d’Aéroports de Paris !

Michel Fourcade appelle à la signature de la pétition pour l’organisation d’un référendum

Pour s’opposer à la privatisation d’Aéroports de Paris, il est possible de lancer un référendum d’initiative partagée si 10 % du corps électoral (soit 4,7 millions d’électeurs) soutiennent la mise en œuvre de cette consultation proposée par 248 députés et sénateurs de toute obédience.

L’enjeu est d’affirmer haut et clair le soutien des citoyens à la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national des aéroports de Paris – une nécessité qui s’impose d’autant plus à l’échelle d’un département comme celui de la Seine-Saint-Denis.

Le projet de privatisation défendu par le gouvernement est, en effet, un non-sens. ADP est une société économiquement rentable. Privatiser un groupe qui génère quelque 800 millions par an reviendrait à appauvrir l’Etat et donc chaque citoyen, puisque sous prétexte d’un gain immédiat, la privatisation reviendrait à renoncer à toute rentrée de bénéfices ultérieure, pourtant tellement nécessaire dans la situation de notre pays,

De plus, deux des aéroports concernés par le projet sont situés sur notre territoire : Roissy-Charles de Gaulle, deuxième aéroport européen par le nombre de passagers et premier aéroport pour ce qui est du fret, et le Bourget, premier aéroport européen d’affaires.

Ces ensembles aéroportuaires sont générateurs d’emploi pour les habitants de nos territoires, de manière directe ou indirecte au travers de nombreuses sociétés de sous-traitance. Ils sont aussi une porte d’entrée essentielle pour l’entrée sur le territoire, et donc l’expression d’une part importante de la sécurité et de la souveraineté nationale.

De par leur impact économique et l’importance du transport aérien, ils sont des acteurs de l’aménagement du territoire, sans oublier la nécessité de conserver dans le giron étatique une main ferme sur des structures qui, de par la nature leur activité et la maîtrise qui en est faite, peut être source de nuisances environnementales et écologiques.

Il est nécessaire que chaque citoyen puisse se prononcer sur la question de la privatisation et sur les problématiques essentielles qui en découlent. Pour ce faire, un site internet dédié permet de signer en ligne l’appel à l’organisation du référendum : www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×