La mairie agit contre les marchands de sommeil

Lutte contre les marchands de sommeil

En août, la Ville a évacué un pavillon localisé au 3 boulevard de Gaulle. Ce logement était exploité par un marchand de sommeil.

Devant son risque d’effondrement, le Maire a pris un arrêté de péril imminent, qui a permis d’utiliser un système d’astreintes (20 à 50 € par jour et par logement non conforme).

Le propriétaire est ainsi redevable de 72 000 € au Trésor public. Cette disposition de la loi ALUR contre le logement indigne a été adoptée en mars 2017 par le Conseil municipal.

Depuis octobre 2017, la mise en location d’un appartement sur Pierrefitte-sur-Seine est subordonnée à la délivrance d’un « permis de louer ». Sa carence expose à une amende préfectorale de 5000 €.

Article Le Parisien pavillon de la honte

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×