Tribunes des groupes politiques Juillet Août 2018

Tribune – Juillet Août 2018

En Seine-Saint-Denis, nous ne voulons pas plus de droits que les autres, seulement les mêmes

Des décisions concrètes se font attendre après la publication du rapport de l’Assemblée nationale sur les moyens mis par l’État en Seine-Saint-Denis qui pointe les inégalités territoriales dont notre territoire est l’objet (moins de policiers dans les commissariats, faible ancienneté des enseignants, jusque 10 mois pour obtenir une audience au tribunal d’instance contre 2 mois à Paris, …).
De même, il y a eu un rendez-vous manqué avec le rapport Borloo qui a été balayé d’un revers de la main par le chef de l’État. Ce rapport note, entre autres, que les villes de banlieues ont des capacités financières de 30% inférieures à la moyenne alors qu’elles ont des besoins supérieurs de 30%.
Bien que Pierreftte ait été retenue, dès 2014, pour le programme « ANRU2 », la convention précisant le financement des opérations n’a toujours pas été signée, retardant leur démarrage et laissant se prolonger au-delà du raisonnable la situation difficile des habitants du quartier Fauvettes-Joncherolles.
Pour autant, nous restons mobilisés pour défendre au mieux notre ville et ses habitants. Lors de la récente visite dans le quartier du nouveau président de l’ANRU dans ce quartier, nous venons d’obtenir une prise en charge des futurs travaux à hauteur de 80% au lieu des 50% habituels.
Il est grand temps que le gouvernement réponde à nos attentes. L’heure n’est plus aux vagues promesses, elle est à l’action. Nous réclamons simplement l’égalité républicaine, celle qui donne à chacun, quels que soient ses origines, son sexe, son lieu de résidence, les droits et les moyens de réussir sa vie.

Christian Goulard
Président du Groupe des élus socialistes et républicains
Adjoint au Maire délégué aux Ressources Humaines, aux Finances, aux Marchés publics, à l’Informatique, à l’Entretien du patrimoine et aux Travaux

T : 01 72 09 33 27

Tribune – Juillet Août 2018

Guy Jouvenelle

Bravo !

La nouvelle est passée quasiment inaperçue en France et pourtant elle interpelle. Le nouveau chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, a composé une équipe très majoritairement féminine Onze postes ministériels sur dix-huit ont été attribués à des femmes.
A l’instar de tous les principaux états européens, il s’est assis purement et simplement sur la stricte et stupide parité institutionnelle sévissant dans notre pays. Il n’a tenu aucun compte de cette aberration et il a eu raison.
Au regard de l’incorruptibilité, de la compétence, de l’envie, de la forme physique et de la disponibilité, qu’importent en effet le sexe, l’âge du capitaine, la couleur de peau et l’origine sociale.
Il était temps, grand temps, qu’un premier ministre, fusse-t-il espagnol et socialiste, remette les idées en place sur un sujet à première vue secondaire mais qui témoigne, aujourd’hui, en France, de la primauté du superficiel sur l’essentiel, du gadget de communication sur la réalité socio économique.
A quand une loi sur l’égalité salariale dans le privé ?
A quand un véritable et dissuasif durcissement des peines pour les violences faites aux femmes ?
Voilà les véritables priorités.

Guy Jouvenelle
Conseiller municipal délégué
Aux retraités, aux anciens combattants et à la réhabilitation du cimetière communal.

Tribune – Juillet Août 2018

Les HLM en danger de privatisation accélérée :

Avec la loi de finances, le gouvernement a déjà affaibli les organismes de logement HLM en leur prenant plus de 3 milliards d’euros de fonds propres. Ainsi, les bailleurs publics n’auront bientôt
plus les moyens d’assurer l’entretien courant et la réhabilitation du parc existant…
Avec la loi ÉLAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), votée début juin par l’Assemblée nationale, le gouvernement enfonce le clou et propose comme seule nouvelle solution de financement d’accélérer la cession des logements HLM, pour atteindre 40 000 ventes par an, y compris dans les villes qui en manquent ou qui ne respectent pas la loi SRU !
Demande aux OPH de fusionner pour aboutir à un seul organisme par territoire, éloignant ainsi les centres de décision des habitants ; s’attaque au logement des personnes en situation de handicap en abaissant à 10% (pour 100% actuellement) la part des logements adaptés,dans le neuf, alors même que la perte d’autonomie ne cesse de progresser dans la population…
Alors que, dans notre pays, la crise du logement touche 12 millions de personnes, que la part du logement atteint 25 % dans le budget des ménages et que 75 % des français sont éligibles au logement social, livrer le logement public aux appétits des promoteurs, des grands propriétaires et des spéculateurs est un non-sens !
Une philosophie à l’image de l’ensemble de la politique macroniste : dérégulation, privatisation et recul de la puissance publique aux profits de quelques intérêts financiers privés, au détriment de l’intérêt général.e !

Bruno Morin
Pierrefitte, le 20 juin 2018
Président du groupe

Tribune – Juillet Août 2018

Camara Youba

M. le Président vous faites quoi pour la banlieue !

Après la tournée du mois novembre 2017, la colère des maires et des associatifs, des fusillades qui éclatent dans certaines cités on ne peut que déplorer encore une fois insuffisance des politiques publiques dans nos banlieues et l’absence de la République pour assurer le pouvoir de police et de justice. Certes la politique de la ville menée par M. Borloo dans les années 2000 a favorisé une requalification de certains quartiers au niveau du bâti, des espaces publics (cf. Les Poètes à Pierreftte), mais n’a pas permis de réduire le chômage des plus jeunes, ni d’endiguer
l’économie de la drogue. On s’attendait de la part du Président Macron à des propositions pour les 6 millions d’habitants des quartiers défavorisés où 1/3 des gens vivent en dessous du seuil de pauvreté et où les services publics ont déserté. Le président a récusé le rapport commandé à l’ancien ministre de la ville. Il faut dire que l’approche sociale de M. Borloo est loin de répondre aux aspirations économiques libérales du président. Devant ce mépris que faire ? Pour les écologistes, la Métropole du Grand Paris (MGP) doit relever le défi et proposer pour la région parisienne une politique ambitieuse pour transformer nos villes et nos quartiers qui concentrent toutes les fractures sociales, environnementales et territoriales en villes où il doit faire bon vivre. Mais attention cette politique pour qu’elle réussisse doit être co-construite avec les élus de terrains, les associatifs et les habitants des quartiers.

Youba Camara
Conseiller municipal délégué
Vie des quartiers, Initiatives citoyennes et Médiation

Tribune – Juillet Août 2018

Changements urgents

Quoi qu’on dise nous devons regarder la réalité en face. La pauvreté est toujours là, dans notre commune. Nous avons le devoir de trouver des solutions. Penser à nous d’abord, en acceptant le moins possible des assistés à s’installer dans notre ville. Penchons-nous sur le volet social, à travailler ensemble pour trouver des moyens. Tout doit être mis en œuvre pour que l’assistanat ne soit pas une fin en soi, mais simplement qu’une première urgence car, à long terme un apprentissage aux gens démunis est nécessaire. Une image : quelques poissons dans l’immédiat sont souhaitables mais une canne à pêcher sera nécessaire. Je resterai attentif au nom des Républicains de Pierreftte à ce que tout social ne devienne feu de paille, sans suite ! Pour nous en
sortir, Ce sera une personne capable de redresser la mauvaise situation où nous sommes actuellement, causée par l’immobilisme de certains dirigeants de la Droite sur l’ensemble de notre circonscription. Devant ce triste état, j’appelle empressement tous les concitoyens de prêter main forte à l’homme fort, dynamique, honnête, connaissant les rouages politiques : Georges Melane habitant notre circonscription à St Denis, chef d’entreprise, ancien candidat aux élections sur St Denis, connu pour son dévouement envers nous tous. Georges Melane, se rendant utile, se présentera aux élections internes des Républicains en octobre 2018 sur Pierreftte, St Denis et Villetaneuse afin de prendre l’étendard de notre famille politique en mettant hors-jeu l’immobilisme, nous comptons sur vos votes.
J’ai l’air d’insister lourdement auprès de vous pour ce fameux candidat car, c’est urgent, très urgent d’avancer pour rectifier la mauvaise conduite actuelle de la Droite.

Jean-Pierre Renard
Conseiller municipal Les Républicains de Pierrefitte
Mail : jp.renard@hotmail.fr
Blog : http://jprenard.typepad.fr/a/

Tribune – Juillet Août 2018

Tolérance 0, la suite…

Voici,près d’1 an, que je prônais la tolérance 0 à Pierreftte. Que nous a-t-on répondu ?
Que M Le maire et son équipe entière allaient s’en occuper, il connaissait, à priori, mieux le sujet que moi.
Souvenez-vous, des Verts, des communistes avec le député PEU, et une certaine gauche citoyenne rêveuse menée par M Menard ont tout fait pour que la police municipale ne soit pas armée.
Que constatons nous aujourd’hui dans la ville… rien, RIEN de concret n’a été fait pour votre sécurité.
A si, pardon, après plusieurs arrêtés municipaux, NON RESPECTES, pour la fermeture de tous les magasins à 20H, certains ont reçu une interdiction d’ouverture provisoire (3 MOIS)… après cela… rien.
Cela fait plus de 20 ans que vous avez la sécurité des Pierrefttois en responsabilité et aujourd’hui vous essayez de nous faire croire que le travail est fait.
Non, rien n’a été correctement fait.
« Ce » peu, qui a été fait, a été fait grâce à NOTRE travail de pression d’opposant car, si nous n’avions pas été là, rien n’aurait été fait !
Alors, Voici nos solutions : CIBLEZ administrativement et FERMEZ ces magasins vendant de l’alcool le soir, ces bars qui ne respectent RIEN, ces boites de nuit clandestines qui empêchent les Pierrefttois de dormir des nuits entières, ces garages qui garent leurs voitures sur NOS trottoirs.
Et ne NOUS dites plus que ce n’est pas de votre responsabilité directe car cela est FAUX.
C’est vous le maire … Pas moi, pour l’instant,car si cela avait été le cas, ils auraient été fermés définitivement depuis bien longtemps.

Pascal Kouppé
Conseiller municipal
Président du groupe EN MARCHE CENTRISTE ET CITOYEN de Pierrefitte-sur-seine.
Tel 01 720 93 329 – kouppepascal@hotmail.fr
http://monpierrefitte.over-blog.com

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×