Tribunes des groupes politiques Mars Avril 2018

Tribune – Mars Avril 2018

Le Grand Paris, les JO…  Et Pierrefitte ?

Sous prétexte de simplification administrative du Grand Paris, Emmanuel Macron aurait le projet de dissoudre les départements de la petite couronne au profit des territoires. S’il est sûrement possible de mieux organiser les compétences des différentes collectivités, l’administration serait-elle plus efficace en Seine-Saint-Denis si on y créait quatre directions des collèges, quatre directions de l’adoption, quatre directions du handicap… au lieu d’une seule ?

A Pierrefitte, nous savons ce que le Département nous a apporté : soutien financier pour la construction de l’école Danielle Mitterrand, pour l’ouverture de nouvelles places en crèche… C’est encore lui qui achève la reconstruction  du collège Courbet et qui entreprendra en 2019 celle de la piscine. Nous voulons une réforme territoriale qui n’oublie pas la nécessité d’une péréquation financière et réponde aux inégalités territoriales.

Si le Gouvernement semble confirmer le métro « Grand Paris Express », le Maire a écrit à la Ministre des transports et à la présidente de la Région pour leur rappeler de ne pas oublier de réaliser la seconde phase du tram T11 Express, qui permettrait par exemple de rejoindre directement Pierrefitte-Stains à Bobigny. De même, alors que les Jeux olympiques se dérouleront en bonne partie à Saint-Denis, nous voulons que Plaine commune soutienne la volonté de Pierrefitte d‘être de la fête, par exemple en accueillant des athlètes en préparation dans les équipements sportifs de notre ville.

Christian Goulard

Président du Groupe des élus socialistes et républicains

Adjoint au Maire délégué aux Ressources Humaines, aux Finances, aux Marchés publics, à l’Informatique, à l’Entretien du patrimoine et aux Travaux

T : 01 72 09 33 27

Tribune – Mars Avril 2018

Comme un sentiment de fierté

En cette fin d’hiver et après une météo mouvementée, j’ai une pensée pour nos jeunes Pierrefittois qui organisent des « maraudes ».

Une « maraude » consiste à aller à la rencontre de personnes sans domicile et isolées. L’idée et de recréer du lien avec elles. Ainsi, nos jeunes pierrefittois se mobilisent et distribuent des duvets et des vêtements chauds. Ils proposent aussi du café, du thé et de la soupe. La convivialité, la confiance et le réconfort sont de mise pour que les cœurs se réchauffent.

Bien sûr, il existe déjà le SAMU social et diverses associations qui font un travail de terrain conséquent depuis longtemps. Mais, maintenant, il y a aussi nos jeunes pierrefittois qui se mobilisent d’eux-mêmes pour venir en aide aux plus démunis.

Ils attendent le soir et arpentent les rues, le long du périphérique, la porte de La Chapelle… Ils vont partout où des personnes en difficultés sont susceptibles de se trouver et contribuent au mieux vivre-ensemble.

On ne fait pas souvent écho de leur générosité, de leur implication et de leur bienveillance. On parle souvent des jeunes mais rarement de cette façon. C’est pour cette raison que je voulais les mettre à l’honneur.

Gémila Bedar
Conseillère municipale
Déléguée à la vie associative et aux centres sociaux
Groupe de la gauche citoyenne et de la société civile

Tribune – Mars Avril 2018

Indemnisation des élu.es : le besoin de transparence

Le conseil municipal doit se prononcer sur le montant des indemnités des élu.es : soit chaque mois 4 500€ environ pour le Maire et 1 600€ pour chacun.e des  9 adjoint.es au Maire.

Les ministres et les députés doivent désormais rendre public leur patrimoine, leurs revenus. La transparence doit selon nous être de mise pour tous les élu.es indemnisé.es.

Les indemnités d’élu doivent permettre que celles-ci et ceux-ci ne perdent pas de revenus en exerçant leur fonction et aient les moyens de les exercer. Mais elles ne doivent pas permettre que les élu.es s’enrichissent. C’est pourquoi nous demandons que le conseil puisse vérifier le bon niveau d’indemnisation et de savoir pour les années 2014 à 2017 :

  • Quel était leur niveau de revenus professionnels ou de pension de retraite avant d’être élu.es ;
  • Le montant des indemnités versées à chaque élu.e par Plaine Commune ou le conseil départemental ;
  • Si Les indemnités municipales viennent en compensation de baisse de revenus professionnels ou permettent de financer des frais liés aux fonctionsd’élu et pour quel montant ;
  • Si ces indemnités sont reversées en tout ou partie à un groupe politique, une association ou un parti politique dans le cadre du débat démocratique.

La question de la justification des indemnités des élu.es n’est pas démagogique mais constitue une nécessité pour la légitimation démocratique et la confiance.

Bruno Morin
Président du groupe

Tribune – Mars Avril 2018

Expression Politique du groupe des élus EELV et Associatif

Non c’est non !

Mères, pères, grands-mères, frères, sœurs, voisines, professeur-e-s apprenons à toutes nos filles à dire non à toute forme de domination ! Apprenons à tous nos fils et nos garçons à entendre ce non, à le respecter et à dire non à toute forme de domination !

Violence familiale ! En 2016 123 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon, 200 000 plaintes ont été déposées pour violence conjugales. Et combien de femmes qui cachent au lieu de dénoncer. Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours !

Réduire une femme à un objet de désir que l’on peut violenter n’est pas une démonstration de force ni de supériorité. La disqualifier dans la vie professionnelle et sociale au seul motif qu’elle est une femme n’est pas admissible. Et nul, ni homme ni femme, ne peut se s’enorgueillir d’une relation stigmatisée par l’expression « balancetonporc »qu’il aurait été plus juste de nommer un #balancetonpervers. Qu’est-ce qui, en effet, nous permet de stigmatiser le porc qui est un animal merveilleux et très intelligent. Go vegan !

En finir avec l’inégalité salariale… comment se peut-il que de nos jours encore, en France la rémunération des femmes est de 16% inférieure à celle des hommes à niveau de qualification et niveau de diplôme égaux. A travail égal, salaire égal !

Depuis Lucie, notre ancêtre préhistorique, les femmes ont prouvé qu’elles n’étaient pas des êtres faibles. Elles se sont illustrées dans des domaines aussi variés que les sciences, les arts, la politique, les lettres… en cumulant souvent responsabilités familiales et professionnelles !

Nous savons comment le monde peut être, comment on peut y vivre avec beaucoup d’humanité. Alors femmes soyons fières de nous et continuons le combat, d’être aimées, d’être respectées, d’être ….. Et allons de l’avant !

Brigitte, Françoise, Vanina, Samera et Nadine, les élues du groupe des élus EELV et associatifs et Isabelle.

Tel : 01 72 09 33 41

Tribune – Mars Avril 2018

C’est ça la démocratie ?

Chers concitoyens de Pierrefitte.Au nom des Républicains, je permets de vous mettre au courant des faits passés dans notre ville.

  1. En janvier, suite au décès de Edith Nave-Olivaux, adjointe au maire à la culture. Le Maire a pris la décision de supprimer l’élection pour le remplacement de ce poste de peur de perdre la face s’il n’arrivait à avoir suffisamment de votes pour la personne de son choix.  Gémila Bédar aurait été la personne idéale pour ce poste et, j’aurais voté pour elle, même si nous ne sommes pas de la même famille politique. Au nom des Républicains de Pierrefitte je dis tout haut : que la démocratie s’applique à toutes et à tous. Par devoir et pour l’amour que j’ai pour ma ville (au-delà des clivages politiques, des origines et des religions), j’ai refusé d’approuvé la suppression de ce poste.
  2. En février, pour justifier la suppression de ce dit poste, Monsieur le Maire a pris la décision de nommer Séverine Eloto, Conseillère municipale déléguée à la culture. En créant ce poste il n’avait pas préalablement consulté l’ensemble des élus. Une méthode bien personnelle !
  3. Lors du Conseil municipal du 15 février, afin de fixer les indemnités de fonction du Maire, des adjoints et des Conseillers municipaux délégués (dont je ne fais pas partie), c’est tombé caduque car le vote sera reportéen mars faute d’un accord entre toute la Gauche. La pseudo unité de la majorité municipale n’est qu’un leurre. Les ambitions des uns et des autres commencent à se faire jour. En cette période difficile seul le mieux vivre des administrés me préoccupe en tant représentant de : « Les Républicains » sur notre commune !

Jean-Pierre Renard
Conseiller municipal Les Républicains de Pierrefitte
Mail : jp.renard@hotmail.fr
Blog : http://jprenard.typepad.fr/a/
Twitter : @jp_renard

Tribune – Mars Avril 2018

L’ordre doit revenir dans cette ville !!!

Depuis des années, Pierrefitte est une ville comme à l’abandon . Il n’y a plus de respect des règles républicaines.

Je constate que les choses vont dans le mauvais sens et que notre ville a besoin de bon sens :

  • Stop aux véhicules qui se garent sur la chaussée
  • Stop aux véhicules qui se garent sur le trottoir
  • Stop aux enfants qui mendient dans les rues sans que personne ne se soucie de leurs sécurités
  • Stop aux gens qui crachent, pissent, et jettent leurs détritus dans nos rues
  • Stop aux magasins qui vendent de l’alcool à n’importe quelle heure
  • Stop aux véhicules qui se gare en pleine national pour acheter un repas
  • Stop aux agressions des agents de la ville
  • Stop à ces agences immobilières non regardantes qui vendent des maisons où on y trouve après des clandestins
  • Stop à ces parents qui déposent les enfants dans les crèches alors qu’ils ne travaillent pas
  • Stop aux travaux fait au parc de la république (2ans pour faire un parc)
  • Stop aux amendes au quartier des poètes alors qu’il n’y a pas de places de parking
  • Stop aux marchands de sommeil qui entassent des gens pour faire juste du fric
  • Stop aux restrictions de moyens donnés aux sports
  • Stop à ces usines pour les soins dentaires
  • Stop aux constructions sauvages à la butte pinson
  • Stop au laxisme sur les pavillons subdivisés en appartement qui envahissent notre ville
  • Stop à ces morts-vivants alcoolisés qui circulent dans nos rues à partir de 16 heures

Oui, l’ordre doit revenir dans nos villes car ensemble, si nous disons tous STOP alors nous changerons les choses.

Pascal Kouppé
Conseiller municipal
Président du groupe EN MARCHEde Pierrefitte-sur-seine.
Tel 01 720 93 329 – kouppepascal@hotmail.fr
http://monpierrefitte.over-blog.com

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×